Bac Professionnel tertiaire

Bac Professionnel tertiaire

Publié le lundi 30 octobre 2017 14:31 - Mis à jour le jeudi 13 décembre 2018 07:56
Capt_180718_H090658_001.jpg
Présentation de l'épreuve ponctuelle en droit-économie (Bac Professionnel Tertiaire)

 

L'enseignement d'économie et droit contribue à la formation générale et professionnelle des futurs bacheliers :

- en leur proposant des clés de compréhension et d'analyse de l'organisation économique et juridique de la société contemporaine, à partir de l'étude des contextes dans lesquels s'exercera leur activité professionnelle ;

- en servant de base à l'acquisition des compétences professionnelles attendues dans les différentes spécialités de baccalauréats professionnels concernées.

 

Cette double ambition conduit à inscrire les apprentissages dans un projet global qui vise à :

- l'acquisition d'un corpus de connaissances juridiques et économiques, associés à celles portant sur la diversité, le fonctionnement et l'analyse des organisations ;

- la maîtrise de méthodes d'observation, d'interprétation et d'explicitation de situations professionnelles prenant appui sur ces connaissances ;

- la restitution des résultats de ces analyses sous forme écrite et/ou orale ;

- la conduite d'activités permettant la mobilisation de ce corpus de connaissances et favorisant le réinvestissement et l'approfondissement des notions étudiées.

 

1/ Présentation de l'épreuve

Sous-épreuve écrite
Durée : 2 h 30 mn
Coefficient : 1

Le sujet est constitué d’un dossier documentaire et d’un questionnement construits autour d’une thématique identifiée. Il est demandé au candidat de réinvestir ses connaissances économiques et juridiques ainsi que des compétences méthodologiques mobilisées dans le cadre de la réalisation des études définies dans le programme.
Le candidat sera évalué sur sa capacité à traiter la thématique présentée, à dégager des axes d’analyse, à argumenter et illustrer les réponses en mobilisant des références à des situations professionnelles de la spécialité du baccalauréat professionnel présentée.

Cette nouvelle épreuve a été conçue pour placer le candidat en situation de réaliser une étude : la première partie consiste à permettre au candidat d’exploiter un dossier documentaire à partir de consignes précises, pour lui permettre de rédiger l’étude dans la seconde partie, en fonction d’une problématique donnée et de deux axes d’analyse.

Pour préparer cette épreuve, il est donc indispensable de poursuivre la réalisation des études avec les élèves sur l’ensemble du parcours en lycée.

Rappel : Principes des études.

Extrait du programme d’économie – droit commun aux classes préparant aux baccalauréats professionnels tertiaires. « Les études visent à permettre aux élèves le réinvestissement des connaissances relatives à un thème donné, sur un objet d’étude donné, avec pour objectif la réalisation d’un travail personnalisé. Les études offrent une opportunité supplémentaire de rendre les élèves acteurs de leur formation (…)

Une étude est caractérisée par :

- un objet explicite ;

- un ou plusieurs objectifs opérationnels en termes de formation, en lien direct avec un thème du programme ;

- un champ d’investigation conforme au niveau de formation ;

- un volume horaire adapté à la nature de l’étude, mais ne pouvant excéder quatre heures pour la partie réalisée en classe ;

- l’apport d’un travail personnel de l’élève en dehors de la classe ;

- une modalité de restitution individuelle et personnalisée (écrite et orale).

L’étude peut prendre appui sur les informations recueillies ou les observations réalisées à l’occasion des périodes de formation en milieu professionnel. Elle mobilise les méthodes de travail étudiées ainsi que les outils d’investigation dont l’élève peut disposer dans l’établissement de formation ou à l’extérieur. »

2/ Cahier des charges

Le sujet doit s’appuyer sur une thématique économique et juridique à traiter.

A partir d’un contexte clairement explicité, le sujet doit :

- proposer à la fois une dimension économique et une dimension juridique ;

- être construit autour d’une thématique clairement explicitée en introduction du sujet ;

- s’ancrer sur les notions économiques et juridiques présentes dans le programme et sur la pratique des études ;

- permettre à l’élève :

     - de réinvestir à la fois des connaissances et des compétences méthodologiques mobilisées dans le cadre de la réalisation des études ;

     - de réaliser des choix et de les justifier ;

     - d’exposer une réponse structurée à une problématique liée à la thématique du sujet proposé.

Pour cela, le sujet comporte deux parties dépendantes :

- l’exploitation d’un dossier documentaire,

- une rédaction de l’étude réalisée à partir du travail effectué dans la première partie, des connaissances et des observations du candidat.

Par ailleurs, la contextualisation des sujets peut projeter l'élève dans diverses postures de réflexion : celle d'observateur de la vie économique et juridique et/ou, élève stagiaire dans une organisation (toutes les organisations : publiques, privées, à but ou non lucratif...) et/ou celle de citoyen, de consommateur, de futur salarié d’une organisation.

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1